Auteur : elnep

Comment choisir un antivol pour vélo électrique ?

Le vélo à assistance électrique, plus communément appelé vélo électrique, tend à se démocratiser ces dernières années même si à l’achat, son coût demeure toujours plutôt élevé et pas forcément dédié aux bourses les plus faibles. D’après des chiffres de 2017, la part des ventes de vélos électriques atteindrait même les 10% du marché du vélo dans l’hexagone.

Lien: Il se vend en France plus de VAE que de deux roues

Particulièrement adapté à la ville, écologique, silencieux et presque furtif, il suscite l’envie pour beaucoup de Français-e-s mais aussi, et comme tout objet de « luxe », la convoitise de malfaiteurs ce qui en fait une cible des plus recherchée.

En effet, un vélo électrique ne va pas faire autant de bruit qu’un scooter ou une moto et de fait, cela va faciliter la tâche du larron qui trouvera là un bien aisé à dérober et dont la revente sera plus rentable que pour une simple bicyclette classique.

Pour autant, et comme pour tous cycles, il est possible de s’équiper d’un antivol vélo électrique et c’est même plus que conseillé au vue de la valeur d’un tel engin (jusqu’à 5000€ et plus parfois).

Quel antivol choisir pour un vélo électrique ?

Vous possédez un objet de valeur, il vous faut donc vous équiper en conséquence d’un antivol vélo électrique haut de gamme. Plutôt que de vous voir passer des heures à chercher le modèle parfait qui répondra à toutes vos attentes, nous avons choisi de vous parler d’un antivol répondant à tous les critères requis pour la sécurité de votre cycle à savoir:

  • La robustesse
  • La facilité d’utilisation
  • L’apparence dissuasive de l’antivol
  • L’avis des utilisateurs et notamment des professionnels en la matière

L’antivol U 540 EazyKF de la marque Abus combine toutes ces caractéristiques et c’est ce qu’il se fait de mieux sur le marché de l’antivol pour vélo électrique.

Mais parfois, cela peut être insuffisant pour assurer une protection totale de votre équipement.

Comment compléter cette protection ?

Si les antivols vélos en U de qualité, comme celui d’Abus décrit plus haut, assurent une excellente sécurité, il faut aussi songer à protéger les éléments amovibles de votre vélo électrique. Pour cela, il existe des antivols de roues et de selle. Il s’agit la plupart du temps d’un système de serrage pour la selle et d’axes de sécurité pour les roues.

L’antivol pour roues et selle Lock’N Roll de Zefal remplit aisément ce rôle en fournissant un système ingénieux de protection pour ces éléments amovibles qui, pour être retirés, doivent voir le vélo être placé à la verticale. Ce n’est pas le plus pratique pour les voleurs voulant être discrets mais c’est fort bien pensé pour tout possesseur de vélo électrique.

En combinant ces deux protections, vous obtiendrez une solution antivol optimale pour votre vélo à assistance électrique ce qui vous apportera sérénité et tranquillité.

Alors certes, cela peut représenter un coût assez élevé à l’achat mais mettre toutes les billes de votre côté pour assurer la sécurité d’un bien d’une telle valeur doit être une priorité pour vous.

ballade en vélo électrique

Read more
 

À la découverte du cocos nucifera (cocotier)

Du nom botanique cocos nucifera, le cocotier est ce grand palmier qui fleurit toute l’année. Il se distingue par son unique tronc dont l’écorce est grise. On en distingue deux types : les cocotiers nains et les cocotiers grands. Le premier type fructifie quatre ans après sa plantation pour donner de petites noix. Sa hauteur maximale est de 12 m. Le second, lui, ne produit des fruits qu’après 7 ou 10 ans. Cependant, les noix de cocos sont plus grosses et la hauteur de l’arbre peut atteindre les 30 m.

Le cocos nucifera possède de longues feuilles pennées qui mesurent entre 4m et 6m. Découvrez tout sur cet arbre pour en profiter des bienfaits.

cocotier

Que faut-il connaître pour cultiver un cocotier ?

 

Le type de sol

Le type de sol requis pour planter le cocos nucifera est sablonneux. Il doit être à la fois riche, drainant et humifère. En ce qui concerne l’acidité, le sol devrait être légèrement acide à alcalin. Il doit également avoir une certaine humidité pour être suffisamment frais.

lES Conditions climatiques

La saison idéale pour la plantation et le rempotage du cocos nucifera est le printemps. Une très bonne exposition au soleil ne fera que du bien à la plante. Il est essentiel de prendre cela en compte en choisissant l’emplacement pour la planter. Il est également important de noter la rusticité du palmier qui équivaut à 13° C. Cela permet de mesurer sa résistance au gel.

La noix de coco

Le fruit du cocotier se consomme de plusieurs façons. Il est d’abord très apprécié pour son eau particulièrement rafraîchissante. Néanmoins, sa pulpe est également utilisée dans nombreuses préparations culinaires. La noix de coco râpée est également une forme commune pour consommer le fruit.

Les bienfaits de la noix de coco

  • Elle prévient la rétention d’eau
  • Elle possède des bienfaits hydratants et reminéralisants
  • C’est un antioxydant
  • Elle aide à stabiliser la tension artérielle
  • C’est un aliment très énergétique

Dans quels cas consommer la noix de coco

La noix de coco se mange à souhait en dessert, en collation ou dans les différents plats. Néanmoins, il est spécialement recommandé d’en consommer dans les cas suivants :

  • Durant les fortes chaleurs
  • Pendant et après les entraînements sportifs
  • Après une longue et dure journée
  • En cas de problème de tension artérielle
  • Dans le cadre d’une diète pour perdre du poids

L’huile de coco

Mise à part la noix de coco, son huile fait partie des raisons pour lesquelles on cultive le cocos nucifera. Pour obtenir cette huile, on presse la pulpe fraîche de noix de coco à froid. Sa couleur se trouve entre le blanc et l’ivoire nacré.

Les bienfaits de l’huile de coco

  • De nature très nourrissante, elle combat la déshydratation de la peau.
  • Elle peut parfois jouer le rôle de crème solaire avec ses propriétés apaisantes qui soigne les rougeurs.
  • L’huile de coco permet d’avoir des cheveux lisses et revitalisés en nourrissant la fibre capillaire.
  • C’est également un allié hors pair contre les poux.

Dans quels cas utiliser l’huile de coco

Au vu de ces bienfaits, il est recommandé d’utiliser cette huile dans les cas suivants :

  • Peaux sèches, abimées ou présentant des crevasses
  • Cheveux secs et rêches
  • Poux

Read more